17 Mars 2015

La Plateforme Myriade

Second produit de la filière Myriade, Parasol utilise la même plateforme que Demeter, microsatellite dédié à l'étude des perturbations électromagnétiques liées aux tremblements de Terre en orbite depuis le 29 juin 2004. Celle-ci est constituée d'équipements gvnériques conçus pour des satellites de masse d'environ 100 kilos au lancement.

La structure de base du satellite est en forme de cube de 60 centimètres de côté dont chacun des faces latérales s'ouvre afin d'avoir accès aux équipements. Avec la charge utile installée, le satellite mesure environ 80 centimètres de haut. Sa masse au lancement est de 120 kilos.

Le contrôle d'attitude, dont la précision de pointage est de 0,1 degré, repose sur un système composé d'un senseur stellaire, de quatre roues à réaction et de trois magnéto-coupleurs. Trois senseurs solaires et un magnétomètre sont utilisés lors de la phase de la mise à poste. Le contrôle de l'orbite est assuré par un système de quatre moteurs à hydrazine d'un newton de poussée. La gestion à bord est centralisée, construite autour d'un microprocesseur T805 à 10 MIPS. Une mémoire de masse est disponible pour le stockage des données. Les télémesures et les télécommandes utilisent le standard établi par le Comité Consultatif pour les Systèmes de Données Spatiales.

Le générateur solaire est constitué de deux panneaux articulés qui sont repliés contre la plateforme lors du lancement. Une fois déployé en orbite, ce générateur d'1 mètre 70 de long génère une puissance électrique de 180 watts environ en début de vie.

Afin de permettre un débit élevé de mesures, Parasol est équipé d'une mémoire de masse importante (16 Gbits) et d'un système de télémesure à haut débit, tous deux issus des développements de Demeter.